Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Ermitages et ermites de jardin

Sophie Lefay 1
1 CLARESS - De l'Âge Classique aux Restaurations
POLEN - Pouvoirs - Lettres - Normes
Résumé : Les jardins pittoresques, dont la vogue gagne la France dans les années 1770, se définissent comme des espaces de solitude et multiplient les marques de la retraite : ils se font refuges, asiles, se dérobent aux regards indiscrets ou se couvrent d’ermitages. Mieux encore, ils accueillent souvent des personnages emblématiques, ermites occasionnels ou permanents, dont la présence incongrue et parfois peu vraisemblable constitue l’un des modes les plus remarquables de cette affirmation de marginalité sociale. Comment néanmoins expliquer tous ces ermites, dont l’existence semble n’entretenir aucun rapport avec quelque forme d’érémitisme bien réel que ce soit ? S’ils prennent en charge l’expression d’un idéal moral et esthétique, cet article montre qu’ils ont surtout une valeur décorative, parfois comique, par laquelle la retraite se défait de toute signification religieuse ou spirituelle.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-univ-orleans.archives-ouvertes.fr/hal-03356264
Contributor : Pascale Solon Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, September 27, 2021 - 6:42:28 PM
Last modification on : Tuesday, October 12, 2021 - 5:20:53 PM

Identifiers

Collections

Citation

Sophie Lefay. Ermitages et ermites de jardin. Dix-Huitième Siècle, Société Française d'Étude du Dix-Huitième Siècle (SFEDS) Diffusé par la Librairie Vrin, 2016, Se retirer du monde, 48 (1), pp.167-180. ⟨10.3917/dhs.048.0167⟩. ⟨hal-03356264⟩

Share

Metrics