Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

L'église des Carmes et la porte du Légassieu, du XIIIe siècle à l'époque moderne : Occitanie, Hérault (34), Montpellier, Place Albert 1er : rapport de fouilles : par Jean-Claude Bessac, Serge Bonnaud, Aurélia Borvon... [et al.]

Résumé : Cette fouille a permis la découverte, dans une première zone, face à la porte du Légassieu, d'aménagements défensifs en relation avec celle-ci : bordure du fossé défensif, mur de contrescarpe, pont et probable réduit et/ou corps de garde. Outre le pont qui est d’époque moderne (XVIIe s.), mais qui se superpose à une pile plus ancienne, la plupart de ces aménagements peut être rattaché à l’époque médiévale (XIIIe-XVe s.). La seconde zone de fouille s’étend plus au nord de la place, au pied de l’ancien Hôpital général Saint-Charles construit à la fin du XVIIe s. Elle a permis d’exhumer, sur 341 m², les restes de l’église du couvent des Carmes (XIIIe-XVIe s.), située à un carrefour de voies, au débouché de la porte du Légassieu. Cet édifice à l’histoire mouvementée, détruit une première fois en 1361, reconstruit et définitivement détruit en 1562, lors des Guerres de religion, est particulièrement bien documenté par les archives. Elles n’indiquent pas, néanmoins, sa localisation précise, ni de représentation graphique du sanctuaire. La fouille a largement permis de pallier ce manque. La première travée de la nef, une partie du chœur, et ses deux chapelles attenantes, ont été mises au jour. Cet ensemble se place dans la partie de l’église la plus significative qui permet de restituer, dans les grandes lignes, son plan d’ensemble. Deux états de l’église, qui corroborent les données textuelles, ont clairement été mis en évidence. Les aménagements internes du second état sont bien conservés : dallage, emmarchements, caveaux, accès latéraux et bases de piliers. Ils autorisent une riche discussion sur l’organisation des espaces au sein de l’église. Divers éléments lapidaires appartenant à la parure ornementale de l’église du second état ont été découverts. Ils comptent, entre autres, trois pièces remarquables : les 2/3 inférieurs d’une statue de la Vierge à l’Enfant, un culot orné d’une tête de prophète ou de roi, et un relief représentant un écu. Un puits aménagé dans le choeur de l’église a livré un important lot de mobilier (diverses cruches, objets en bois, etc.) qui se rapporte à l’occupation du couvent au cours du XIVe s. Les niveaux d’utilisation (XIVe s.) et de comblement du puits (XVe s.) ont bénéficié d’études carpologique, anthracologique et archéozoologique. Elles renseignent notamment sur les modes de consommation dans l’un des quartiers de la ville médiévale.
Complete list of metadatas

https://hal-univ-orleans.archives-ouvertes.fr/hal-02885031
Contributor : Scd Université d'Orléans <>
Submitted on : Tuesday, June 30, 2020 - 12:28:01 PM
Last modification on : Wednesday, July 1, 2020 - 3:45:34 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02885031, version 1

Citation

Isabelle Commandré, Bernard Gratuze. L'église des Carmes et la porte du Légassieu, du XIIIe siècle à l'époque moderne : Occitanie, Hérault (34), Montpellier, Place Albert 1er : rapport de fouilles : par Jean-Claude Bessac, Serge Bonnaud, Aurélia Borvon... [et al.]. [Rapport Technique] INRAP Méditerranée. 2017, pp.[394]-[408]. ⟨hal-02885031⟩

Share

Metrics

Record views

30