Léon Heuzey et l’histoire des peuples montagnards du nord-ouest de la Grèce - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Revue des Etudes Grecques Year : 2009

Léon Heuzey et l’histoire des peuples montagnards du nord-ouest de la Grèce

(1)
1
Amélie Perrier

Abstract

Léon Heuzey published Le Mont Olympe et l’Acarnanie in 1860, presenting the results of his research led in a region of Greece then almost unexplored because it was difficult of access and little representative of the brilliant culture of Greek city-states : the mountains in the Northwest of Delphi. This work was unanimously greeted as a scientifically rigorous model. A modern reading however reveals the weaknesses of his method, which owes certainly to the historical and intellectual context, but which is also marred by the too vast knowledge of the author. His rich and precise knowledge of ancient sources paradoxically drive him to spread, without criticizing its legitimacy, the horrible reputation of the peoples of Northwestern Greece who, in the 19th century as in time of Thucydides or Polybius, were depicted either as « primitives » or as « barbarians ». Heuzey being both a historian and an archaeologist, the intertext of this work seems to play a major role in the transmission, and thus the creation, of a traditional image inherited from the Antiquity.
En 1860, Léon Heuzey fait paraître, dans Le Mont Olympe et l’Acarnanie, le résultat de ses recherches menées dans une région de Grèce alors quasiment inexplorée car difficile d’accès et peu représentative de la brillante culture des cités : les montagnes au Nord-Ouest de Delphes. L’ouvrage fut unanimement salué comme un modèle de rigueur scientifique. Une lecture moderne fait cependant apparaître les faiblesses de la méthode employée, qui doit certes beaucoup au contexte historique et intellectuel de l’époque, mais qui pêche aussi, emportée par la grande érudition de l’auteur. Sa connaissance riche et précise des sources antiques le conduit paradoxalement à colporter, sans en critiquer le bien-fondé, l’horrible réputation des peuples du Nord-Ouest de la Grèce qui, au XIXème siècle comme aux temps de Thucydide ou de Polybe, se situent entre les « primitifs» et les « barbares » . L’intertextualité de cet ouvrage d’historien et d’archéologue semble jouer un rôle majeur dans la transmission, et donc la formation, d’une image traditionnelle héritée de l’Antiquité.
Not file

Dates and versions

hal-02464744 , version 1 (03-02-2020)

Identifiers

Cite

Amélie Perrier. Léon Heuzey et l’histoire des peuples montagnards du nord-ouest de la Grèce. Revue des Etudes Grecques, 2009, 122 (1), pp.163-184. ⟨10.3406/reg.2009.7947⟩. ⟨hal-02464744⟩
30 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More