Les lacs du Bas-Ogooué (Gabon) : L’extraction pétrolière et impacts sur les populations lacustres

Résumé : Les constats établis par notre enquête de terrain de 2016 et le rapport Ramsar 2017, nous ont permis de faire un panorama de la gestion de la ressource eau dans les lacs du Bas-­Ogooué. Il en ressort que les ambitions diverses des acteurs sont aujourd'hui à l'origine d'une détérioration progressive de la qualité de l'eau privant ainsi les populations riveraines de la satisfaction de leurs besoins élémentaires. Dépendant en majorité de l'eau des rivières environnantes, mais surtout du fleuve Ogooué qui occupe le territoire national à hauteur de 72% (Pourtier, 1989). Les lacs du Bas-­Ogooué vivent sous le rythme d'une sur exploitation qui occasionne aujourd'hui une baisse considérable des ressources halieutiques suite à une coexistence entre une pêche artisanale et moderne utilisant des moyens plus importants qui capturent jusqu'aux poissons de faible taille. C'est surtout les pêcheurs venant d'ailleurs qui apportent ces approches ravatrices. Aussi, avec le lancement de l'exploitation pétrolière du site Onal depuis 2009, des cas de pollution ont été constatés dans la région et laissent planer un risque constant avec la découverte récente de la mine de nobium dans la région de Mabounié qui devrait faire l'objet d'une exploitation d'ici peu. Par ailleurs, l'industrialisation du secteur bois, dont la région du Bas-­‐Ogooué est l'une des toutes premières au Gabon ayant produit des grumes laisse donc un doute certain compte tenu du devenir des lacs qui servent de moyens de subsistance aux populations autochtones. D'autres activités anthropiques menacent considérablement l'eutrophisation des lacs. En effet, la proximité de trois villes (Djolé, Lambaréné et Port-­Gentil) qui vivent au rythme d'une croissance urbaine et démographique ont des effets sur la zone lacustre. Au-­delà des mesures conservatoires prises par le gouvernement, la reconnaissance d’une zone humide Ramsar depuis 2009 et bien d'autres. Nous pensons qu'une réflexion scientifique et profonde doit être organisée aux côtés des ONGs et associations pour un développement durable et harmonieux de la région.
Complete list of metadatas

https://hal-univ-orleans.archives-ouvertes.fr/hal-02161894
Contributor : Scd Université d'Orléans <>
Submitted on : Friday, June 21, 2019 - 11:22:46 AM
Last modification on : Tuesday, September 17, 2019 - 5:58:01 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02161894, version 1

Collections

Citation

Rivel Moumbongoyo. Les lacs du Bas-Ogooué (Gabon) : L’extraction pétrolière et impacts sur les populations lacustres. Doctoriales en sciences sociales de l'eau, Dec 2017, Nanterre, France. ⟨hal-02161894⟩

Share

Metrics

Record views

23