Le tribunal des ouvriers : enquête aux prud'hommes de Vierzon - Archive ouverte HAL Access content directly
Books Year : 2016

Le tribunal des ouvriers : enquête aux prud'hommes de Vierzon

(1, 2)
1
2

Abstract

During six months, from January to June 2008, at a rate of one day a week, I read the minutes of the Labor Court Board of Vierzon (Cher). More specifically, I paid attention to judgments which decide on the requests from 1977 to 2006 in the metallurgic affairs ruled on the merits. In their very large majority, these affairs refered to male workers. When it was possible, I took note of the main characteristics of each of the relevant decisions : date of judgment, litigant's name and surname, position held, etc. Besides, every time I thought it was necessary, I noted a part or the whole of the transcription from the deliberations. During the twenty-two actual days I read these minutes, I gathered 350 pages of handwritten notes. From this material, I singled out 378 decisions. This consulting allowed me to understand the transformation process of working class which looks, at the scale of Vierzon, like a kind of extinction of the large scale industry's voices. At least, it was my feeling when I read,the thousands of archive pages. In concrete words, the present work is organized around two types of analysis of the data collected from the judiciary corpus : a quantitative analysis (chapter 1) and a qualitative analysis. The latter one covers the reasons of conflict (chapter 2), the causes of redundances (chapter 3) economical redundances (chapter 4) and the social conditions in which collective conflicts take place (chapter 5). Ex-cursus follow chapter 2 and 4, each of them quotes again, in order to clarify it, a biographical testimony directly (Roger and Aline) or indirectly (Ilan) related to the functioning of industrial tribunals.
Pendant six mois, de janvier à juin 2008, au rythme d'une journée par semaine, j'ai consulté les minutes du conseil de prud'hommes de Vierzon (Cher). Plus précisément, je me suis intéressé aux décisions statuant sur la demande entre 1977 et 2006 pour des affaires métallurgiques jugées au fond. Dans leur très grande majorité, ces affaires concernent des ouvriers de sexe masculin. Lorsque cela était possible, j'ai pris en note les principales caractéristiques de chacune des décisions concernées (date du jugement, nom et prénom du justiciable, poste occupé, etc.). Par ailleurs, toutes les fois que cela me semblait nécessaire, j'ai noté une partie ou la totalité de ce qui avait été transcrit des débats. Durant les vingt-deux jours effectifs où j'ai consulté les procès-verbaux, j'ai pris environ trois cent cinquante pages de notes manuscrites. De ce matériau, j'ai isolé 378 décisions. Cette consultation m'a permis d'appréhender le processus de transformation de la classe ouvrière intervenu en France à partir des années 1970, processus qui ressemble, à l'échelle de Vierzon, à une sorte d'extinction des voix de la grande industrie. C'est du moins le sentiment que j'ai ressenti à parcourir les milliers de pages d'archives. Concrètement, l'ouvrage s'organise autour de deux types d'analyse des données du corpus judiciaire : une analyse quantitative (chapitre 1) et une analyse qualitative. Cette dernière porte sur les motifs du heurt (chapitre 2), les causes du licenciement (chapitre 3), les licenciements économiques (chapitre 4) et les conditions sociales d'existence des conflits collectifs (chapitre 5). Les chapitres 2 à 4 sont suivis d'ex-cursus, chacun d'eux reprenant, pour l'expliciter, un témoignage biographique lié directement (Roger et Aline) ou indirectement (Ilan) au fonctionnement prud'homal.
Not file

Dates and versions

hal-02125524 , version 1 (10-05-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02125524 , version 1

Cite

Laurent Aucher. Le tribunal des ouvriers : enquête aux prud'hommes de Vierzon. L'Harmattan, 166 p., 2016, Logiques sociales, Bruno Péquignot, 978-2-343-09615-5. ⟨hal-02125524⟩
266 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More