Bien vu bien dit. Les didascalies d’En attendant Godot et Oh les beaux jours

Résumé : Cet article envisage le texte de régie d’En attendant Godot et Oh les beaux jours, deux pièces à la fois si proches et - tout étant micro-pesé chez Beckett - déjà si différentes. De fait, les didascalies de ces œuvres alternent continuités signifiantes et ruptures éloquentes tant du point de vue de la contrainte scénique qu’elles imposent que de la voix qui les sous-tend : elles dessinent le portrait d’un homme de scène de plus en plus compétent et d’un écrivain toujours passionné de style. Pour preuve, la poétique des silences, notamment dans Oh les beaux jours, qui met en jeu un rapport rythmique à la temporalité de la réception qui concerne autant le spectateur que le lecteur. Beckett, expert en images scéniques à la fois saisissantes et ambiguës, sait se donner les moyens langagiers pour que ses visions passent de la page à la scène ou, à défaut, se gravent dans l’esprit du lecteur.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal-univ-orleans.archives-ouvertes.fr/hal-01440283
Contributor : Benoît Barut <>
Submitted on : Thursday, January 19, 2017 - 11:13:09 AM
Last modification on : Tuesday, March 28, 2017 - 3:15:46 PM
Long-term archiving on: Thursday, April 20, 2017 - 12:50:51 PM

File

Barut - Bien vu bien dit.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01440283, version 1

Collections

Citation

Benoît Barut. Bien vu bien dit. Les didascalies d’En attendant Godot et Oh les beaux jours. Lectures de Samuel Beckett : En attendant Godot, Oh les beaux jours, Presses universitaires de Rennes, 2009, 978-2-7535-0936-8. ⟨hal-01440283⟩

Share

Metrics

Record views

395

Files downloads

2405