Associations et collectivités territoriales au cœur de la démocratie locale. Le cas de l'Indre.

Résumé : La liberté d’association est une caractéristique de nos démocraties modernes. Pour autant, le lien entre association et démocratie tend aujourd’hui à devenir plus ténu, alors que le débat se focalise davantage sur les performances sociales et économiques de ce type d’organisation. En apparaissant comme un important financeur et donneur d’ordres du monde associatif, les collectivités territoriales, en particulier, sont susceptibles d’instrumentaliser les associations et de contribuer à la perte de leur dimension d’expression de la société civile. Nous revenons sur les aspects théoriques du lien qui unit vie associative et régime démocratique, avant d’envisager de façon concrète la teneur de ce lien dans un département rural du Centre de la France. Au-delà des tendances à l’instrumentalisation, on constate la possibilité d’un dialogue équilibré entre collectivités territoriales et associations autour des enjeux du développement local, dans le cadre d’une démocratie participative qui s’élabore progressivement.
Type de document :
Article dans une revue
Management & Avenir, INSEEC/Management Prospective Ed. 2010, 〈10.3917/mav.040.0325〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-orleans.archives-ouvertes.fr/hal-01267347
Contributeur : Anne Labit <>
Soumis le : jeudi 4 février 2016 - 12:01:18
Dernière modification le : vendredi 5 février 2016 - 01:12:51

Identifiants

Collections

Citation

Anne Labit. Associations et collectivités territoriales au cœur de la démocratie locale. Le cas de l'Indre.. Management & Avenir, INSEEC/Management Prospective Ed. 2010, 〈10.3917/mav.040.0325〉. 〈hal-01267347〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

175